Intitulé du document : Comparaison du modèle OSI et du modèle TCP/IP
Localisation : http://www.opendoc.net/cours-comparaison-modele-osi-modele-tcpip
Rédacteur : Alexandre Bray
Propriété intellectuelle : Aziz Benallegue
Date de création : 2010/09/23
Date de modification : 2010/10/11
Source : Aziz BENALLEGUE, IUT de Vélizy, Département GTR
Tags :
Etat de la documentation : 100% completed
Informations : Quelle est notre démarche ?
Licence : Contrat Creative Commons
opendoc.net est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage à l'Identique 3.0 non transcrit.

Comparaison du modèle OSI et du modèle TCP/IP

1 Le modèle de Référence TCP/IP

Même si le modèle de référence OSI est universellement reconnu, historiquement et techniquement; la norme ouverte d'Internet est le protocole TCP/IP 1). Le modèle de référence TCP/IP et la pile de protocole TCP/IP rendent possible l'échange de données entre deux ordinateurs, partout dans le monde, à une vitesse quasi équivalente à celle de la lumière. Le modèle TCP/IP présente une importance historique semblable aux normes qui ont permis l'essor des industries du téléphone, de l'électricité, du chemin de fer, de la télévision et de la bande vidéo.

1.1 Les couches du modèle de référence TCP/IP

Le ministère américain de la Défense a créé le modèle de référence TCP/IP parce qu'il y avait besoin d'un réseau pouvant résister à toutes les conditions, même une guerre nucléaire. Imaginez en effet un monde en guerre, quadrillé de connexions de toutes sortes : fils, micro-ondes, fibres optiques et liaison satellites, Imaginez ensuite que vous avez besoin de faire circuler les informations/les données (sous forme de paquets), peu importe la situation d'un noeud ou d'un réseau particulier de l'interréseau (qui pourrait avoir été détruit pendant la guerre). Le ministère de la Défense veut que ses paquets se rendent à chaque fois d'un point quelconque à tout autre point, peu importe les conditions. C'est ce problèmes de conception très épineux qui a mené à la création du modèle TCP/IP qui, depuis lors, est devenu la norme sur laquelle repose Internet.

Lors de vos lectures sur les couches du modèle TCP/IP, gardez à l'esprit le but initial d'Internet, cela vous aidera à comprendre pourquoi certaines chose sont ainsi. Le modèle TCP/IP comporte quatre couches : la couche application, la couche transport, la couche Internet et la couche d'accès au réseau. Comme vous pouvez le constater, certaines couches du modèle TCP/IP porte le même nom que des couches du modèle OSI. Il ne faut pas confondre les couches des deux modèles, car la couche application comporte des fonctions différente dans chaque modèle.

La couche application

Les concepteurs du modèle TCP/IP estimaient que les protocoles de niveau supérieurs devaient inclure les détails des couches sessions et présentation. Ils sont donc simplement créé une couche application qui gère les protocoles de haut niveau, les questions de représentation, le code et le contrôle du dialogue. Le modèle TCP/IP regroupe en une seule couche tous les aspects liés aux applications et suppose que les données sont séparées de manière adéquate pour la couche suivante.

La couche transport

La couche transport est chargée des questions de qualité de service touchant la fiabilité, le contrôle de flux et la correction des erreurs. L'un de ses protocoles, TCP2), fourni d'excellents moyens de créer, en souplesse, les communications réseau fiables, circulant bien et présentant un taux d'erreurs peu élevé. Le protocole TCP est orienté connexion. Il établit un dialogue entre l'ordinateur source et l'ordinateur de destination pendant qu'il prépare les informations de couche application en unité appelées segments. Un protocole orienté connexion ne signifie pas qu'il existe un circuit entre les ordinateurs en communication (ce qui correspondrait à une commutation de circuits). Ce type de fonctionnement indique qu'il y a un échange de segments de couche 4 entre les deux ordinateurs hôtes afin de confirmer l'existence logique de la connexion pendant un certain temps. C'est que l'on appel la commutation de paquets.

La couche Internet

Le rôle de la couche Internet consiste à envoyer des paquets sources à partir d'un réseau quelconque de l'interréseau et à les faire parvenir à destination, indépendamment du trajet et des réseaux traversés pour y arriver. Le protocole qui régit cette couche est appelé protocole IP3). L'identification du meilleur chemin et la communication des paquets on lieu au niveau de cette couche. Pensez au système postal. Lorsque vous postez une lettre, vous ne savez pas comment elle arrive à destination (il existe plusieurs route possibles), tout ce qui vous importe c'est qu'elle arrive à bon port.

La couche d'accès au réseau

Le nom de cette couche a un sens très large et peut parfois prêter à confusion. On lui donne également le nom de couche hôte-réseau. Cette couche se charge de tout ce dont un paquet IP a besoin pour établir un liaison physique, puis une autre liaison physique. Cela Comprend les détails sur les technologie LAN et WAN, ainsi que tous les détails dans les couches physique et liaison de données du modèle OSI.

1.2 Le schéma du protocole TCP/IP

Le diagramme illustré dans la figure ci-dessous est appelé schéma de protocoles. Il présente certains protocoles communs spécifiés par le modèle de référence TCP/IP. Au niveau de la couche application, vous ne connaîtrez peut-être pas certaines tâches réseau, mais vous le utilisez probablement tous les jours en tant qu'internaute. Vous étudierez chacune de ces couches dans le cadre du cursus.

Ces applications sont les suivantes :

  • FTP : Protocole de tranfert de chichiers ou protocole FTP
  • HTTP : Protocole HTTP (Hypertext Transfert Protocol)
  • SMTP : Protocole SMTP (Simple Mail Transfert Protocol)
  • DNS : Système DNS (Domaine Name System)
  • TFTP : Protocole TFTP (Trivial File Transfert Protocol)

Le modèle TCP/IP met l'accent sur une souplesse maximale, au niveau de la couche application, à l'intention des développeurs de logiciels. La couche transport fait appel à deux protocoles : le protocole TCP (protocole de transmission) et le protocole UDP (User datagram Protocol). Le couche inférieure, soit la couche d'accès au réseau, concerne la technologie LAN ou WAN utilisée.

Dans le modèle TCP/IP, IP4) est le seul et unique protocole utilisé, et ce, quels que soit le protocole de transport utilisé et l'application qui demande des services réseau. Il s'agit là d'un choix de conception délibéré. IP est un protocole universel qui permet à tout ordinateur de communiquer en tout temps et en tout lieu.

2 Comparaison du modèle OSI et modèle TCP/IP

En comparant le modèle OSI au modèle TCP/IP, vous remarquez des similitudes et des différences. Afin de comprendre le fonctionnement du modèle OSI, référez vous au cours intitulé : Le modèle OSI de l'ISO

2.1 Similitudes

  • tous deux comportent des couches
  • tous deux comportent une couche application, bien que chacune fournisse des services très différents
  • touts deux comprtent des couches réseau et transport comparables
  • tout deux supposent l'utilisation de la technologie de communication de paquets (et non de communication circuits)
  • les professionnels des réseaux doivent connaître les deux modèles

2.2 Différences

  • TCP/IP intègre la couche présentation et la couche session dans sa couche application
  • TCP/IP regroupe les couches physiques et liaison de données OSI au sein d'un seule couche
  • TCP/IP semble plus simple, car il comporte moins de couches
  • Les prototocoles TCP/IP constituent la norme sur laquelle s'est développé Internet. Aussi, le modèle TCP/IP a-t-il bâti sa réputation sur ses protocoles. En revanche, les réseaux ne sont généralement pas architecturés autour du protocole OSI, bien le modèle OSI puisse être utilisé comme guide.
1) Transmission Control Protocole/Internet Protocole
2) Transmission Control Protocole
3) , 4) Internet Protocol
cours/cours-comparaison-modele-osi-modele-tcpip.txt · Dernière modification: 2013/07/14 17:19 (modification externe)
 
Sauf mention contraire, le contenu de ce wiki est placé sous les termes de la licence suivante : CC Attribution-Noncommercial-Share Alike 3.0 Unported
Recent changes RSS feed Donate Powered by PHP Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki